Le Rôle méconnu de la loi Salique: La sucession royale XIV°-XVI° siècles PDF

En effet, le trait le plus remarquable de la monarchie européenne moderne était peut-être son dynamisme récurrent, sa capacité à créer ou à s’adapter à de nouvelles circonstances.


ISBN: 2251380825.

Nom des pages: 144.

Télécharger Le Rôle méconnu de la loi Salique: La sucession royale XIV°-XVI° siècles gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Quel fut réellement le rôle de la loi salique dans la succession à la couronne de France? Quel principe justifiait que « femme ne succède pas au royaume »? Quelles furent les raisons de l’avènement des Valois? Comment les Bourbons montèrent-ils sur le trône? C’est avec une érudition remarquable, en s’appuyant sur des documents négligés et sur de nombreuses sources juridiques, que Ralph E. Giesey répond à toutes ces questions. Il montre que, contrairement à l’opinion communément admise, le droit d’une fille de roi à revendiquer le trône de France, en l’absence d’un héritier mâle, fut officiellement reconnu par la famille royale et les grands du royaume en 1316, et que l’exclusion des femmes avait des motifs purement politiques et pas misogynes. C’est dans le débat sur la légitimité des Valois que la loi salique et son article d’exclusion furent invoqués pour la première fois. Censé exclure de la succession à la couronne les filles de roi et leurs fils, l’article fut découvert par un juriste italien du xive siècle et repris par plusieurs auteurs qui inventèrent ainsi, en se fondant sur des textes expurgés ou mal compris, ce que Ralph E. Giesey appelle la « légende de la loi salique ». Battue en brèche par des juristes de la Renaissance, la légende réussit à se maintenir. L’exclusion des mâles en ligne féminine déboucha sur la notion de princes du sang, capitale pour comprendre la fin des Valois, les démêlés d’Henri de Navarre avec la Ligue et l’avènement des Bourbons.

Professeur émérite à l’université de l’Iowa, Ralph E. Giesey fut l’assistant d’Ernst H. Kantorowicz à l’Institute for Advanced Study de Princeton. Il est unanimement reconnu comme un spécialiste de la pensée juridique de la France de l’Ancien Régime, et on lui doit notamment Le Roi ne meurt jamais, ouvrage qui connut un grand retentissement.

Le 2 août, Hitler ordonna d’améliorer les possibilités de déploiement à l’Est, mesure qui n’était pas moins indispensable à la défense qu’à l’offensive. Le rôle du monarque était essentiellement celui de chef de bataille. Le changement de la loi de succession est entre les mains des politiciens de tous les royaumes. Si les politiciens républicains étaient réellement préoccupés à ce sujet, plutôt que de l’utiliser pour marquer des points, ils commenceraient des discussions au sein du Commonwealth sur cette question.

Cela ne signifie donc pas grand-chose, par exemple, que Jodl était présent à une discussion entre Hitler et le Dr Best, au cours de laquelle l’un des sujets abordés était le terrorisme au Danemark et la manière de le combattre (RF-90). En juillet 1944, à la suite d’un ordre du Führer, les tribunaux ordinaires furent abolis et les saboteurs et les membres de la résistance livrés à la sentence, malgré les protestations de l’accusé. Il semble que St.Geneviève défendit longtemps la ville de Paris contre Clovis, et Verdun-sur-Meuse, après une brève prise de position, accepta une capitulation honorable grâce à saint Euspitius. En 491, des troupes barbares au service de Rome, des Arboruchi Thuringiens et même des soldats romains qui ne pouvaient retourner à Rome, se rendirent à Clovis et grossirent les rangs de son armée. Cela signifiait des limites aux pouvoirs de la Couronne, puisqu’il trouvait que les institutions du Parlement étaient mieux informées que les commissions nommées par l’exécutif et qu’il favorisait une église établie, tout en permettant une certaine tolérance religieuse.